[CAS D’ETUDE] Ciel mon Radis chez Roche, un potager participatif pour brasser les services et les compétences au sein du nouveau laboratoire d’innovation.

Discussions autour du basilic entre deux réunions

 

A l’occasion de l’ouverture de son Lab, un nouvel espace dédié à l’innovation, le laboratoire pharmaceutique Roche, a installé un potager participatif dans son espace de convivialité.

L’enjeu : créer des liens entre des collaborateurs de services différents pour qu’ils travaillent ensuite en synergie au sein du Lab. Avec cette opération de « Thym Building », Roche cherche à insuffler une dynamique d’échange et une saine émulation entre les collaborateurs de cette nouvelle entité. Ciel mon radis a alors installé cinq meubles potagers au 18e étage de la Tour Horizon, à Boulogne-Billancourt et le projet a démarré par un atelier de jardinage. Une quarantaine de participants ont mis les mains dans la terre et du cœur à l’ouvrage pour planter leurs graines de basilic. En binôme avec un collègue d’une autre unité, chaque participant a adopté une parcelle. Puis, les binômes sont chargés de prendre soin ensemble de leurs plants, de la germination jusqu’à la récolte et c’est l’occasion pour eux de se retrouver pour l’arrosage et de discuter de sujets moins professionnels. La saison s’est conclue par un atelier de cuisine où les participants ont appris à réaliser une délicieuse tapenade au basilic avec leurs récoltes.

L’opération est très positive à en croire les retours des participants. Les potagers sont devenus un lieu de rencontre pour les collaborateurs de Roche qui s’y retrouvent entre deux réunions. Après deux mois, nombre d’entre eux nous disent apprécier l’expérience, car elle leur permet de rencontrer des collègues qu’ils croisaient depuis des années sans les connaître. Ce que je préfère, précise Vincent, ce sont « les échanges informels que l’arrosage du basilic a occasionnés ». Si mieux connaître ses collaborateurs est agréable, les échanges entre services sont aussi une source d’inspiration et de réflexion : « savoir prendre 10 min dans une journée pour souffler, et discuter avec des personnes que nous n’avons pas l’habitude de côtoyer dans nos réunions, c’est aussi l’occasion d’échanger des visions différentes sur un même business. ». Un élément essentiel pour susciter l’innovation !

Découvrez l’expérience en vidéo !


Qualité de vie au travail : 4 start-up qui veulent changer la donne

Meilleur climat social, plus grande mobilité ou aménagement des bureaux… Face à une demande croissante de bien-être par les nouvelles générations, l’entreprise n’a d’autre choix que de se transformer. Pour répondre à cette mutation du monde salarial, certaines start-up comme Ciel mon radis, Neo-nomade, Never Eat Alone ou encore Orosound, imaginent des solutions pour améliorer la qualité de vie au travail. Elles partagent cette conviction que l’innovation peut être vecteur de bien-être pour les salariés, mais aussi de compétitivité pour l’entreprise. 

Au 14e étage d’une tour de La Défense, potager d’intérieur Ciel mon radis dans l’open-space d’une entreprise de chasseurs de têtes

 

L’aspiration des nouvelles générations pour allier bonheur et travail

Les générations Y et Z représenteront d’ici quelques années la majorité des travailleurs au sein des entreprises. Contrairement aux générations précédentes, elles affirment ne pas se reconnaître dans les structures traditionnelles. Selon l’étude Human Experience 2017 de JLL, elles ont des attentes bien spécifiques vis-à-vis du travail en entreprise, celui-ci doit notamment être en accord avec leur mode de vie et leurs aspirations personnelles. 

Vers plus de flexibilité

Cela commence par adopter un mode de travail plus mobile et connecté. L’essor des technologies de l’information permet de gérer sa vie professionnelle différemment et les entreprises doivent s’adapter aux besoins de flexibilité et de liberté des nouvelles générations. Aujourd’hui, 70% des Français estiment que le télétravail est une bonne chose pour le rythme de vie. Ils considèrent aussi qu’une meilleure qualité de vie passe par l’augmentation du recours aux tiers-lieux, comme les espaces de coworking.

Des bureaux avec une réelle identité

Si l’on aborde le sujet d’une manière plus globale, 73% des professionnels privilégient les espaces de travail collectifs, que ce soit au sein de tiers-lieux ou dans l’entreprise. Mais décloisonner les bureaux est loin d’être suffisant pour les nouvelles générations qui portent un intérêt particulier à la culture d’entreprise. Elles attendent en effet que les espaces de travail soient aménagés de sorte à créer une véritable identité -espaces sieste, cours de sports…- et de s’y sentir bien en privilégiant avant tout luminosité, verdure et silence (Human space, 2016).

Des relations pas uniquement professionnelles

Ces espaces partagés et conviviaux traduisent un besoin d’être ensemble et la volonté de créer des rencontres et des synergies entre les occupants. Ce qui n’est pas étonnant quand on apprend que le premier critère influençant le bonheur au travail pour les futurs et jeunes travailleurs est d’avoir de bonnes relations avec leurs collègues (Happyformance 2016). Ainsi, l’organisation du travail est plus que jamais au coeur des préoccupations de l’entreprise. Que ce soit par les Ressources Humaines, les Directions Immobilier, ou même les Services Achats et les équipes Innovation, l’entreprise est en train de se réinventer et accorde une place croissante à la qualité de vie au travail de ses collaborateurs.

Innover dans la QVT, un investissement rentable pour l’entreprise ?

Toujours selon l’étude JLL, 72% des Français font du bonheur au travail le premier ingrédient d’une expérience de travail unique. Par ailleurs, les salariés très satisfaits de leur environnement de travail sont deux fois plus engagés que la moyenne. Les entreprises prennent ainsi conscience du rôle clé que joue le bien-être dans la performance de leurs salariés. C’est pourquoi nombre d’entre-elles regarde d’un oeil nouveau l’organisation du travail, et proposent des solutions innovantes pour améliorer le bien-être de leurs employés.

Être flexible et aménager l’espace de travail pour améliorer la productivité

Pour les nouvelles générations, l’espace de travail est un critère d’influence sur le choix de leur futur employeur. Côté entreprise, favoriser la mobilité et le bien-être au bureau constitue des facteurs clé de la productivité des salariés. Neo-nomade et Orosound s’emparent du sujet. 

Avec Neo-nomade, trouvez l’espace de travail idéal proche de votre domicile ! 

Pour attirer de nouveaux talents, l’entreprise se doit d’être flexible : aujourd’hui, 44 % des entreprises ont recours au télétravail et 30 % expérimentent le nomadisme. De nombreuses entreprises cherchent donc de nouveaux espaces pour proposer à leurs salariés de meilleures conditions de travail en mobilité, avec l’idée que – comme pour le télétravail – des salariés heureux seront également plus engagés et plus productifs. Face à cette mobilité grandissante, un problème se pose : proposer des tiers-lieux adaptés aux besoins des travailleurs nomades. C’est ce à quoi s’attaque Neo-nomade, première plateforme permettant aux entreprises de gérer la mobilité interne et externe de leurs salariés. Les bénéfices d’une telle plateforme sont nombreux : 65% des salariés affirment que leur bien-être général a augmenté grâce au travail en tiers-lieu et 64% ont diminué leur temps de transport (infographie “9 raisons d’adopter le coworking”). Des salariés autonomes, responsables, qui optimisent leurs temps de travail, c’est aussi des gains de productivité de près de 15% pour l’entreprise.

Orosound vous fait oublier le bruit de l’open-space. 

Également au coeur des préoccupations, proposer des espaces de travail dynamiques et collaboratifs au sein de l’entreprise. Alors que 73% des professionnels plébiscite les espaces collectifs, les aménagements en open-space et flex office se multiplient. Bien que ces espaces de travail partagés favorisent la collaboration, ils ont le défaut d’exposer les collaborateurs à un niveau de bruit qui nuit à la concentration, et génère stress et fatigue. En France, 84% des cadres se plaignent du bruit au travail (ifop) et ce dernier représente 66% de baisse de productivité (the well building standards). Avec ses écouteurs à annulation sélective de bruit Tilde, Orosound apporte une solution innovante à ce problème. Grâce à sa technologie brevetée, concentrez-vous dans le silence, filtrez la parole à 360° pour mieux collaborer ou téléphonez sans bruit. Réel outil de travail high-tech (multi-appairage bluetooth, son HD, 20h d’autonomie), les écouteurs Tilde sont avant tout une solution personnelle de gestion du bruit au bureau. Actuellement disponibles en précommande et livrés dès janvier 2018, ils sont primés par le Ministère de la Recherche et ont reçu le Trophée d’or Expoprotection.

Proposer des solutions pour créer du lien et booster l’engagement

Selon CSA/Actineo, le premier facteur de qualité de vie au travail pour les salariés français est la relation avec ses collègues. Favoriser les interactions et les services collectifs est un facteur essentiel pour la fidélisation et l’implication des employés dans l’entreprise. Ciel Mon Radis et Never Eat alone proposent des solutions créatives pour faciliter ce processus.

Rencontrez vos collègues autour du potager de Ciel Mon Radis

Quand Charles et Romain, deux amis originaires de la campagne, arrivent à la Défense pour leur premier stage en entreprise, c’est le choc des cultures ! Les murs blancs, la moquette grise et l’environnement aseptisé rendent les bureaux tristement standards. Les « bonjour » rapides entre collègues de différents services rendent le quotidien peu enthousiasmant. Les grandes entreprises sont effectivement confrontées à un paradoxe qui ne date pas d’hier : les salariés sont nombreux mais les interactions entre collègues clairsemées. Si le flex office permet aux salariés de faire plus de rencontres, il a le défaut de les déposséder dans le même temps de leur bureau et espace personnel. C’est pour parer à ce manque de repères et de relations que Charles et Romain ont décidé de revenir à la Défense avec leur start up : Ciel mon radis. Ciel Mon Radis installe des potagers d’intérieur design dans les entreprises et propose des ateliers de jardinage en équipe pour les salariés. Les participants jardinent en binôme avec des collaborateurs d’autres services et font équipe pour faire grandir leurs cultures de la graine jusqu’à la récolte : on appelle cela du “thym-building”. Les ateliers de jardinage sont l’occasion de rencontrer des collègues qu’on ne connaissait pas avant, de se retrouver et de faire une pause verte entre deux réunions. Grâce à des parcelles de culture attribuées à chacun, les salariés retrouvent un espace personnel dans des bureaux partagés et se réapproprient ainsi leur espace de travail. 

Never Eat Alone vous rend plus heureux et vous facilite la vie au travail. 

Environnement de travail, silos entre départements et entre hiérarchies, difficulté d’accès aux services proposés au sein de l’entreprise… Au quotidien, les collaborateurs sont rarement aussi performants qu’ils le voudraient. C’est pourquoi les entreprises font appel à des solutions externes pour booster leur marque employeur, susciter l’engagement des collaborateurs, et augmenter la performance collective. Emergent alors de nouveaux modes de travail : les collaborateurs rencontrent des personnes aux compétences complémentaires pour avancer sur leurs projets, utilisent leur smartphone pour gérer les tâches de leur quotidien au bureau… Never Eat Alone a pour mission de rendre les collaborateurs plus heureux et plus connectés au travail. Leur première solution avait pour objectif de re-créer du lien en entreprise en matchant les collaborateurs par centres d’intérêt. Aujourd’hui, la start-up va plus loin en proposant aux grands groupes de centraliser l’ensemble de leurs services dans une seule application : Workwell. Conciergerie, cantine, réservation de salles de réunion, parking, cours de sport… accessibles avec un seul profil, un mot de passe unique. Et bien sûr, la possibilité de trouver des collègues par centre d’intérêt ou compétence pour aller déjeuner !

Le coworking, la mobilité, le collaboratif, le bien-être au travail, les services à la personne… finalement quelle est l’importance de ces tendances ? Ce sont en réalité bien plus que de simples tendances. Les entreprises doivent plus que jamais prendre conscience du caractère inéluctable de la transformation en cours. Tous les secteurs d’activités, tous les métiers sont touchés par ce qui est en réalité une révolution culturelle. C’est finalement tout notre rapport au travail qui est à revoir, à titre individuel et collectif. Le véritable enjeu, complexe mais passionnant, est d’améliorer l’efficacité de l’entreprise tout en préservant la qualité de vie des salariés et ce, au rythme effréné de la transformation et de l’innovation.

Article écrit en collaboration par les start up Orosound, Never Eat Alone, Neo-nomade et Ciel mon radis


Des tomates au bureau

C’est l’histoire d’une agence de communication où l’on n’a pas les deux pieds dans le même sabot !

tumblr_inline_nizlpn78uh1tn7enb

Alors qu’une plante verte s’apprêtait à mourir dans ses bureaux (comme des milliers d’autres en France), un salarié lui administre une dose de compost maison pour lui redonner le moral. Une graine de tomate planquée dans le compost germe et donne naissance à un jeune plant. Les équipes se relayent alors pour s’assurer que le squatteur ait assez d’eau, de lumière et de tendresse pour s’épanouir à côté du palmier. Quelques semaines plus tard, le plant devient grand (1m50) et des tomates pointent le bout du nez. Au bout d’un mois, on en cueille des bien rouges, comme s’il en pleuvait. «Elles sont hyper bonnes en plus, bien meilleures que dans le commerce», nous rapporte notre correspondante sur place. Voyez ci-dessous une récolte bien sucrée. Alors… à vous de jouer ! tomtatebronx

 


Corporate Gardens Américains – Che IDEXX

IDEXX Laboratories est un groupe spécialisé dans la santé animale basé dans le Maine aux US. Le siège social regroupe 1500 personnes soit la coquette population de Marnes-la-Coquette. « Adopt a Garden» est une initiative lancée par un petit groupe d’employés. Avec quelques châssis en bois, le soutien d’un paysagiste, et une heure de mains sales par semaine, ils ont transformé un gazon en vaste potager collectif.

Corporate Garden - Quand les salariés jardinent au bureau.

Corporate Garden chez Idexx dans le Maine – Quand les salariés jardinent au bureau.

Comment ça marche? Des groupes de 5/6 personnes se constituent pour chaque bac du corporate garden. Chaque groupe nomme un «Managing Gardener» qui organise les cultures et attribue les rôles. Un vaste partage de savoir-faire se met en place entre les employés d’un service à l’autre, d’une génération à l’autre. Et cerise sur le gâteau, les légumes ne finissent même pas dans leurs assiettes. Ils sont donnés à des organisations humanitaires locales. Au total : un don annuel de 300 kg de légumes biologiques, 300 collaborateurs jardiniers, des herbes en quantité pour la cafétéria, des pauses au grand air qui requinquent, un projet collectif qui soude les équipes. « Dirty hands, Warm heart » !

Découvrez ce Corporate Garden en vidéo !